37e édition du semi-marathon de Saint-Witz : le semi-prépa des Lapins Runners !

ban_accueil_2015

Un an plus tard, nous voici de retour sur le semi de Saint-Witz. Assis confortablement dans la voiture du coach Buge en pleine préparation pour l’Ecotrail de Paris 50 km, nous sommes cette année assurés d’arriver à l’heure pour le départ !  

Comme toujours avec le coach Buge, nous sommes gâtés : nous avons la joie de déguster son traditionnel gâteau sportif maison d’excellente qualité. Testé et approuvé par les Lapins, sensations garanties. Bannière publicitaire : n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez faire la connaissance du coach :).

Arrivés sur place, il est l’heure d’effectuer les gestes traditionnels : retrait des dossards et récupération du t-shirt de course. Le semi-marathon étant le dernier événement course à pied de la journée, il ne reste plus que des tailles L et XL. Ce n’est pas bien grave vous dira-t-on. Car il faut se l’avouer, on ne vient pas à Saint-Witz pour la magnificence du t-shirt (coloris au choix : orange fluo, vert fluo, rose fluo).

Le coach et les Lapins

Le coach et les Lapins au départ

Nous assistons donc pour la première fois au départ du semi-marathon de Saint-Witz, animé cette année par les commentaires enflammés du très sympathique et incontournable Harry Bignon.

Nous remarquons l’absence de bandes chronométriques au sol, promesse que nous n’obtiendrons pas notre chrono réel.

L’objectif du jour : une sortie longue dynamique en préparation pour l’Ecotrail de Paris qui a lieu dans une semaine.

Le semi-marathon de Saint-Witz connu pour son parcours absolument pas roulant ne cesse d’alterner faux plats, montées et descentes raides. Nous partons donc pour un exercice sur presque deux heures réalisé en Vibram Fivefingers (test à venir) qui fera connaître à nos mollets une sentence salvatrice.

2015-03-14 15.28.35-2

La Lapine et l’ami Cyrilus

Au 4-5e kilomètre, le groupe de danse funky-disco de Saint-Witz nous accueille par des ovations très chaleureuses. Une animation fort sympathique !

Par rapport à l’année dernière, l’ambiance de la course change du tout au tout ! Alors qu’en 2014, du fait de notre retard de 40 minutes, nous figurions en toute fin du classement avec ainsi presque aucune compagnie sur le parcours, nous voici cette année « dans les rangs » avec des coureurs stabilo un peu partout, des supporters encore très présents et le sentiment de bien faire partie de la course. Nous aurions presque l’impression de découvrir un autre semi-marathon !

Question sensations, tout va pour le mieux. Je me surprends même à être très à l’aise malgré la bonne vitesse moyenne et à discuter « confortablement » avec mon Lapin.

Question sensations, je rencontre un fort problème de frottements à cause de mon corsaire Salomon décousu. Lorsque j’ai demandé : quelle différence entre le corsaire Kalenji à 30€ et le Salomon à 99€ ? La longévité m’a-t-on dit. Hum.

Notre allure est très régulière : 1er 10 km passé en 50min05, le 2e en 51min40.

Sur le parcours, des bénévoles m’informent que je suis la 8e féminine, voilà qui fait très plaisir à entendre !

2015-03-14 17.03.43Nous terminons en 1h47min19 par un joli sprint, nous efforçant de ne pas être dépassés par la 9e féminine qui semble nous talonner !

Comme l’année dernière, ces dames ont droit à un petit pot de fleurs jaunes en plus d’une jolie médaille pour tous les finishers.

La Lapine se hissera à la 3e place du classement dans sa catégorie SEF mais n’accèdera pas au podium, seuls les 1ers de chaque catégorie et les 3 premiers au scratch ayant cet honneur.

Samedi prochain, nous serons présents sur l’Ecotrail de Paris ! Emir couvrira le 30 km en famille, Carole le 80 km.

Mon état d’esprit à J-4 : c’est la première fois que je cours un ultra sans mon lapin. Je suis très curieuse de savoir comment je vais gérer cette course seule et impatiente de gravir le 1er étage de la Tour Effel !! Je maintiens enfin l’objectif de parcourir le tout en Vibram Five Fingers, le tout, soyons fous, en moins de 10h30 !

Mon état d’esprit à J-4 : j’ai prévu une sortie longue inédite.

  • Courir le 30 Km en famille et amis,
  • Repartir dans l’autre sens retrouver le coach Buge sur le 50 et lui tenir compagnie quelques kilomètres,
  • Repartir dans l’autre sens et retrouver ma Lapine sur le 80 et lui tenir compagnie jusqu’au bout,
  • Le tout, en Vibram Fivefingers…

Je pense que ça promet !

Un grand merci de continuer à nous suivre les amis et à très vite pour de prochaines aventures !

Les Lapins Runners.

carottes petit

Réagissez