La Defi Run ASSU 2000, une course d’obstacle pour tous !

LOGO_DefiRunASSU_Noir_RVBBonjour et bienvenue les amis ! Au programme aujourd’hui la découverte d’un Mud Run (course d’obstacles) fun et bon enfant. J’ai nommé … la Defi Run ASSU 2000 !

Commençons tout de suite par un petit message aux nombreux runners traditionalistes qui voient les mud run arriver d’un œil dubitatif et méfiant. Étant coureurs de tout type de course à pied, nous donnons notre point de vue sur le sujet juste ici (tout en haut dans la rubrique masquée).

Revenons au contexte ! Il y a peu, nous organisions un concours sur le blog pour vous faire gagner 4 dossards. Nous remercions au passage les participants ainsi que les gagnants dont deux d’entre eux, Hélène et Ludo, ont choisi de courir la Defi Run 5 Km avec nous. Plus on est de fous, plus on se marre, alors c’est parti pour le match de choc entre la Defi Run ASSU 2000 et notre quatuor de fou armé de bonne humeur jusqu’aux dents.

Le concept Defi Run

Visuel Défi RunLa course se décline en deux versions : 5 et 10 km, afin de convenir à tous. Tout d’abord aux « plutôt pas coureurs » qui viendront s’amuser sur le 5 km entre amis, mais également aux « plutôt coureurs » qui ont tout de même envie de dérouler un peu plus la foulée et se frotter à un challenge plus intense.

Le concept : 4 ambassadeurs d’une renommée certaine sont présents pour l’animation, et nous proposent des défis représentatifs de leur domaine de prédilection.

Ainsi,  nous avons :

  • Ladji Doucouré, double champion du monde en 2005 sur le 110 mètres haies et le relais 4 x 100m, qui nous propose le défi Speed
  • Laury Thilleman, miss France 2011 et journaliste sportive, pour le défi Agility
  • Marc Raquil, multiple champion de France du 400 mètres, nous mettant défi Strong
  • Mehdi Baala, record de France sur 1500 mètres, pour le défi Resist

Le récit, au cœur de la course (version 5km)

Avant le départ, en attendant sa vague, les Defi Runners ont de quoi patienter : visite du village partenaire avec au programme quelques animations, et surtout un échauffement collectif grand format animé notamment par Ladji Doucouré lui-même. Plutôt cool.

echauffementmodif

 

Chaque défi est constitué d’une série d’obstacles à franchir dans le but de prouver que nous sommes Agiles, Forts, Rapides et Ré​sistant​s​ ! Et oui, rien que ça.

Les obstacles ? Passage sous des grillages telle une équipe de commandos en mission, Barres parallèles à traverser façon camp militaire à la GI Joe, franchissement de rayons lasers élastiques façon Tom Cruise dans Mission Impossible, … Comme des images sont plus parlantes qu’un long descriptif, voici ce qui vous attend !

Vous l’avez compris, chaque défi fera appel à vos aptitudes physiques et nécessitera donc d’activer quelques muscles qui n’ont peut-être pas l’habitude de travailler. Quelques courbatures à prévoir éventuellement mais bon, on n’est pas là non plus pour cueillir des pâquerettes !

La Defi Run se veut accessible à tous. Si vous ne sentez pas de passer un obstacle ou ne ressentez pas de plaisir à le faire, vous pouvez, comme sur toute course d’obstacles, passer simplement à côté. Le but avant tout, est de s’amuser et surtout pas de se contraindre 😉

drole

Les obstacles sont évidemment au cœur de la course qui est vraiment plus intéressante à plusieurs. On se donne donc à cœur joie à faire preuve de créativité pour franchir les obstacles, laisser s’exprimer toute notre (mal)adresse, et lâcher quelques petits fous rires de circonstances.

La Défi Run comporte également des passages de course, car oui, il faut bel et bien courir entre les obstacles. Prévoyez donc des petits footing de santé de 5 minutes entre deux obstacles, dans le décor agréable du bois de Vincennes et entre amis.

Le clou du spectacle est le défi ultime sur l’esplanade Saint Louis ! Un obstacle spectaculaire qui nous fait monter à la corde pour rejoindre les ambassadeurs.

défi run obstacle final

Une fois la ligne passée, pas de récompense si ce n’est le sentiment d’accomplissement, la gloire que nous voulons bien nous auto-accorder et evidemment, le petit selfie finisher pour briller sur Instagram. Terminons tout de même avec un petit ravitaillement mis à disposition des finishers : fruits frais, barres de céréales et eau … le nécessaire !

L’avis de Ludo et Hélène (première fois) :

ludo hélènePour Ludo et Hélène en revanche c’était une première, et il n’ont pas regretté d’avoir opté pour la version 5 plutôt que la 10 pour commencer. Ils ont apprécié l’expérience et envisagent de recommencer « à l’occasion ». Leur retour d’expérience dans la vidéo, tout en bas !

 

L’avis des Lapins (initiés) :

lapinsNous avons beaucoup apprécié cette défi Run ASSU 2000 bien que nous soyons habitués à plus difficile. Nous y avons vu un parcours d’obstacle vraiment accessible et fun en équipe, et n’avons pas eu à jeter nos vêtements à la poubelle en rentrant. Comme toute mud run, le gros du fun se trouve dans les obstacles où tout le monde s’en donne à coeur joie pour tenter de s’en sortir pour les uns, et charier gentiment pour les autres. Les passages de course entre les obstacles étaient cependant quelques peu délaissés et légèrement vides d’ambiance. Après bien sûr, cela reste du petit jogging sympa au bois de Vincennes, sans pression aucune et toujours avec ses amis pour lâcher deux trois vannes sur l’échec à l’obstacle précédent.

Soyons honnêtes, pour les habitués de la Mud Day, de la SoMAD et autres Spartan Race, cette course risque de vous paraître trop facile. En effet, vos compétences et votre état d’esprit d’aventurier étant trop développées, vous risquez de voir la Défi Run comme un parcours de santé (ce qui reste intéressant soit dit en passant, si c’est ça que vous venez chercher).

Le bilan

Les points positifs :

  • course fun et accessible (je pense que vous avez compris, c’est la 20e fois qu’on le dit 🙂
  • Un t-shirt vraiment beau qui ne finira pas en pyjama (subjectif, evidemment)
  • La présence d’ambassadeurs de renom qui fait tout de même bien plaisir
  • L’échauffement collectif au départ, en musique et avec des coaches
  • un petit village animé avec des partenaires qui offrent des goodies (dont une barre des plus originales : sucrée salée saveur poire chorizo)
  • des photos de course gratuites au format papier disponibles aussitôt après course
  • un espace enfants avec deux petits obstacles modèle réduit
  • pour terminer, un food truck pas offert pour ceux qui apprécient bien un bon Burger Frites bien fat, parce que les défis, ça creuse.

Quelques bémols parce qu’il en faut toujours une petite dose, mais autant vous dire qu’ils n’ont pas vraiment entaché notre expérience outre mesure.

  • au moment où nous sommes arrivés (jour J, avant les vagues, pleine heure de pointe), une file d’attente d’environ 20 minutes pour retirer nos dossards. Ceci a causé un peu de retard (20 aine de minutes) au démarrage des vagues. Ceci dit, dans ce type d’ambiance, cela ne dérange pas grand monde. Notons que l’organisation recommandait d’arriver d’arriver 30 minutes avant notre départ​.
  • nous aurions apprécié un peu plus de musique et d’animation le long du parcours (particulièrement entre les obstacles)
  • une présence des ambassadeurs relativement anecdotique (présence au départ et à l’arrivée mais pas au speaker, et pas d’animation phare les incluant)
  • Pas de récompense particulière à l’arrivée (pas de médaille ou autre symbole de l’accomplissement)

​​Et maintenant la vidéo, qui est de loin la plus parlante pour vous faire vivre l’ambiance, et pourquoi pas, vous aussi devenir un Défi Runner !

Sur ce les amis, à très vite pour le récit du Semi de Meaux que nous avons couru pour la 4e fois consécutive, un record pour nous ! Et oui, nous vieillissons.

carottes petit

Commentaires
  • Camille dit :

    C’est pas (encore ?) le genre d’événement que j’affectionne mais ça à l’air fun à faire en groupe.

  • emilie dit :

    TRès déçue de cette course pour l’édition Marseille 2016…Pas vraiment d’ambiance malgré un DJ, on est au milieu des passants, des vélos et des familles dans le parc et tout le long du parcours on n’était vraiment pas dans « l’ambiance course/défi ». Pas de musique et des personnes qui tendent le bras pour montrer le parcours. Les obstacles en plus d’être très facile ( sauf 2 à la limite) sont des bricolages de barrières ou d’échafaudages…Pour couronner le tout nous sommes partis avec la dernière vague et il ne restait plus aucun ravitaillement à part de l’eau.On voulait se prendre en groupe en photo pour immortaliser tout ça mais plus de papier photo dans l’imprimante dans le stand proposé… Dès la fin de leur course les gens se dispersent car il n’y a vraiment rien à faire au village départ… Bref, pour 20€ et 150km de route pour venir nous sommes reparties très déçues.

    • Jean dit :

      Bonjour

      C’est sur il y a des choses a revoir ,mais n’oublions pas que ce sont
      des bénévoles qui passent du temps pour notre plaisir .
      Pour ma part je souhaiterai un chronométrage et classement afin de se situer ainsi que des obstacles plus durs et d’éviter la file d’attente
      en doublant ou triplant ceux qui posent problème .
      Que les participants jouent le jeu mais c’est pas gagné car il y a tjrs des tricheurs .
      Et enfin de faire face au ravitaillement ;

      Cordialement

      Jean
      Il

Réagissez