Le Semi-marathon de Meaux, et de 4 !

Hello les amis !

Semi de MeauxQuatre fois consécutives que nous décidons de nous aligner au départ du semi-marathon de Meaux les amis. 4 fois, ce qui signifie que cela fait déjà 3 ans que notre aventure course à pied a commencé. Trois ans que j’ai effectué mon premier Semi alors que Carole et moi n’étions à l’époque que deux amis de la course à pied qui venaient de se rencontrer. Tant de choses ce sont passées depuis le début de cette aventure ! La découverte d’une magnifique communauté, la découverte de challenges sportifs variés, de paysages, de nous-même, de sa moitié dans des états qu’un quotidien « classique » ne permet pas de connaître. Bref, ce n’est pas l’objet car aujourd’hui, nous partons pour la présentation (et non le récit) de notre 4ème Semi de Meaux.

Nous l’avons vu évoluer ce Semi ! Et oui, nous sommes pratiquement « nés » en même temps que lui. En octobre 2012 avait lieu sa première édition et nous étions présents pour l’occasion.
Au fil des années, le semi a su être à l’écoute de ses participants qui se sont montrés exigeants, notamment en termes de package coureur. Avant d’entrer dans le vif du sujet, saluons l’organisation qui, en plus d’être minutieuse, est à l’écoute, peaufine et varie les récompenses d’année en année.

Comme à nos habitudes sur ce semi, nous débarquons en groupe avec famille et amis. Et oui, c’est sur le semi de Meaux que nous avons réussi un petit exploit dont nous sommes plutôt fiers : battre notre record « d’engrainage » de nos familles sur une course (Semi 2014, 10 participants !). Pour nous, c’est ça la course à pied : le partage d’émotions, de souvenirs, de sueur et de tranches d’orange au ravito.

La course à pied en famille

La course à pied en famille

Jeune, mais ambitieux

L’événement s’étend sur le week-end et propose  un 5 Km qui a lieu 1 heure avant le départ du Semi. Une idée judicieuse pour convenir à tous types de profils de coureurs aux objectifs distincts.

Un village dynamique

Bien qu’il soit relativement jeune, le semi-marathon de Meaux à tout d’un grand :

  • petit village partenaire
  • speaker expérimenté qui anime en continu
  • des intervenants renommés : François Copé, Laurence Klein, Julien Bartoli et Eric Leblacher
  • sas de départ et meneurs d’allure
  • … enfin supporters sous amphétamines qui n’hésitent pas à se casser la voix comme Patrick pour notre plus grand plaisir

Le parcours et l’ambiance

cathédraleUn parcours sympathique en deux boucles. Les temps forts ? Le passage devant la cathédrale de Meaux et traversée du petit Parc Naturel du Patis aux km 7 et 17 qui donne une touche de verdure naturelle plaisante.

Qui dit boucle dit souvent beaucoup plus d’ambiance car la concentration en supporters est naturellement plus forte. Nous irons jusqu’à dire qu’elle est digne des grands du milieu, relativement à son échelle. Les supporters très actifs et les spots musicaux sont nombreux sur le parcours. A voir dans la vidéo !

Les ravitos et l’après-course

Les ravitos en course sont animés par des bénévoles qui sont tout, sauf passifs. Ils se donnent vraiment du mal pour les encouragements et se déplacent le long du parcours, pour tendre les gobelets, bouteilles, barres, fruits et autres pompotes.

Après la course, un ravitaillement vraiment varié en boissons, fruits, biscuits et autres bonbons attend les finishers. les représentants locaux du Brie également toujours présents et en tenue de Brie géant pour nous ravitailler à coup de petites tartines (fort impact nasal) sur de la petite baguette tradition pétrie à la main (je m’emballe peut être un peu sur ce dernier point). Nous avons également des bénévoles qui se démènent pour nous préparer de petites brioches Harris tartinées à la main et sous nos yeux de confitures de fruits.

ravito final

 

Le package coureur

Cette année, pas moins de trois cadeaux dans le package : une serviette au départ (celles qui ne prennent pas beaucoup de place et qui sèchent vite), une médaille travaillée et un petit gilet technique finisher. Vraiment original. Le package comprend également un nombre incalculable de fascicules partenaires.

 

Un mot sur notre course

content meauxParce qu’on ne peut se quitter sans une bribe de récit, je termine par quelques mots sur notre vécu.

Pour ne pas reproduire le moment très difficile de la semaine passée aux 20 Km de Paris, j’ai opté pour des Mizuno Wave Rider 18 (valeur très sûre), au lieu de mes VFF Spyridon. En effet, non pas que les minimalistes me causent des problèmes, mais la foulée que j’adopte en les portant (avant pied) sollicite mes jambes de manière très intense. J’ai eu peur de ne pas être prêt et j’ai joué la prudence.

Carole n’a pas rechigné devant la difficulté. Bien que la motivation et la forme n’était pas complètement au beau fixe, elle n’a pu s’empêcher de tout donner de façon à honorer le chrono. Résultat : nous n’avons que peu échangé en course. Je l’ai sentie très concentrée.

Nous terminons la course ensemble en 1h46m08s, ce qui permet à Carole d’inscrire son deuxième meilleur chrono sur la distance. Très satisfaisant, pour un jour où ne nous attendions pas à une forme particulière.

En ce qui me concerne, j’ai malheureusement l’impression de décliner au chrono d’année en année. A tel point que je compte démarrer un cycle de vitesse dès que possible, pour inverser cette tendance. Mon plan : perdre une dizaine de kilos et fractionner intensément. Ca devrait me permettra de tâter, d’ici quelques mois, mon bon vieux 39 au 10000. Vais-je m’y tenir ? L’avenir nous le dira !

carole emir contents

 

La vidéo

 

Remerciements et félicitations

  • Eric Leblacher pour son travail passionné à l’organisation du Semi
  • Elisabeth pour son RP et Joël pour sa présence (et le véhicule accessoirement)
  • Buge pour son RP et Mouly pour son premier Semi
  • Claire et Jacques pour son superbe RP !
  • Stéphane pour son superbe RP !
  • Encore et toujours aux bénévoles aux petits soins des coureurs

Un grand merci à tous et à très bientôt pour de nouvelles aventures les amis ! Dès dimanche, un autre semi auquel nous participons pour la première fois : la voie Royale à Saint Denis.

carottes petit

Commentaires
Réagissez