J’ai testé le sac ULTRUN 140g Pack de Compressport !

compressport logoHello les amis !

Ma curiosité a été piquée lorsque j’ai appris que COMPRESSPORT se lançait dans la confection de sac de running trail, qui plus est avec une version adaptée à la morphologie féminine ! Son nom ? Le Ultrun 140g Pack. Merci à l’agence Bernascom qui m’a permis de le tester pendant un mois.

Compressport nous fait la promesse d’un sac léger (140g au cas où vous ne l’auriez pas compris) et fonctionnel : voyons voir si le contrat est rempli !

 

Les conditions de test

J’ai testé le sac Ultrun au cours de 3 sorties :

  • Une sortie longue de 22 km sur les bords de Marne (28/02). Durée : environ 2 heures. Temps : chaud
  • Sur la Yéti Race Ménuires (13/03) : trail et course d’obstables dans la neige de 20 km, 1000 m D+. Durée : environ 4 heures 30. Temps : très froid
  • Au cours du Raid Essec, version Raidoutable (19/03) : raid multisports de 70 km (avec trail, Run&Bike, VTT, biathlon, course d’orientation). Durée : environ 9 heures. Temps : frais

 

La structure du Ultrun 

2016-02-28 12.31.00

Les nombreux rangements : 9 poches au total

Trois poches principales situées dans le dos. Une fois le sac enlevé, le contenu est facile d’accès dans la mesure où l’on a aucun mal à rentrer la main dedans (à l’inverse du sac FireCatcher de Nathan par exemple)

Deux poches latérales inférieures avec fermeture à scratch destinées au ravitaillement. En ce qui me concerne, j’utiliserais plutôt ces poches pour y mettre une lampe frontale ou un élément d’usage exceptionnel car ces poches ne sont pas les plus accessibles.

Quatre poches latérales situées au niveau de la poitrine, où j’y ai rangé crème solaire, téléphone mobile, ravitaillement solide et déchets. Je n’ai eu aucun problème pour enlever/ranger le contenu.

 

Les différents systèmes de réglage :

xtenex

fermeture X-tenex

Le sac est doté d’un système de fermeture X-tenex situé au-dessus de la poitrinefonctionnant au moyen d’un lacet à plusieurs nœuds. Ce système que j’ai découvert est efficace et très stable. Je n’ai pas constaté la moindre usure alors que je craignais que les nœuds allaient se serrer, donc se rétrécir, à force d’utilisations.

En revanche, il faut toutefois exercer une pression plus importante pour enlever l’attache par rapport à un système de clips. Et ça peut faire légèrement mal aux doigts !

bretelles

sangles supérieures

Les sangles supérieures situées au niveau des bretelles ont la fâcheuse tendance à se desserrer, ce qui me contraint à les réajuster régulièrement.

Un système de clips est également située au niveau du ventre pour éviter les ballottements et obtenir un meilleur maintien.

Le sac dispose également d’un système d’attache pour bâtons. Mais n’étant pas adepte de bâtons de course (bien au contraire !), je ne me suis pas servie de cette fonctionnalité.

 

Mes impressions

J’ignore si je suis un cas unique mais j’éprouve encore des difficultés à discerner le sens du sac du premier coup d’œil. Vous devinez la suite : je prends le sac à l’envers et je renverse une partie de son contenu.

poids

144 g !

Un sac poids plume : Avec des matériaux inspiré du « vol à voile », ce sac est léger (144g d’après ma balance) au point qu’on oublierait sa présence. De plus, le tissu est si léger et fin que j’ai senti lors de ma sortie par temps chaud l’eau froide de ma poche à eau dans le dos !

Le sac ne disposant d’aucune armature, le Ultrun est également très facile à plier/ranger et n’occupera que très peu de place une fois vidée.

Un bon capital confort : Une fois bien ajusté, le sac Ultrun dispose d’un bon niveau de confort et épouse parfaitement la forme du dos.

Les bémols : les bretelles qui ont tendance à se retourner sur elles-même quand on remet le sac, et les sangles au niveau des bretelles qui se desserrent.

Une capacité d’eau évaluée à 2 L : En théorie, le sac peut contenir 2 x 250 ml à l’avant au moyen de flasques, et 1,5 L à l’arrière grâce à une poche à eau.poche à eau

A défaut d’une poche à eau de 1,5 L, j’ai utilisé ma poche à eau Kalenji d’une contenance de 1 L, laquelle semblait déjà bien à l’étroit.

A noter le trou situé en bas du sac est destiné à faire passer le tuyau de la poche à eau.

Le bémol : J’ai été malheureusement gênée par le tuyau de la poche à eau, trop grand, que je ne savais pas où ranger.

Un mesh extra extensible : Les poches en mesh sont très extensibles et semblent de très bonne facture. Je n’ai constaté aucun signe d’usure alors que je n’ai pas été extrêmement soigneuse avec.

2016-02-28 13.15.47

 

Mon bilan

 

Le sac Ultrun 140g Pack de Compressport sera idéal pour vos sorties longues, trail courtes distances, marathon, voire 100 km sur route (uniquement). Je vous le déconseille sur un ultra en raison de sa capacité de stockage limitée qui ne permettrait pas forcément d’y ranger la totalité du matériel obligatoire (tenue de rechange et casquette par exemple).

Les avantages 

  • Son poids plume
  • siffletSon côté très fonctionnel : nombreux rangements, sifflet intégré relié à un système à coulisse, attache pour bâtons
  • Très confortable et parfaitement adaptée à la morphologie féminine

Les axes d’améliorations

  • Le sangles situées au niveau des bretelles qui ont tendance à se desserrer
  • Le sac n’est pas compatible avec toutes les poches à eau
  • Son prix tout de même élevé : 120 € (Prix Public Conseillé)

 

Ma note : 7,5 /10

 

J’espère que ce test vous aura plu ! N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez d’autres questions !

A très bientôt !

compressport ultrun

A bientôt sur les bords de Marne !

Les Lapins Runners.

carottes

Commentaires
Réagissez