Le Marathon de Cheverny : l’alternative champêtre

marathon de cheverny logoHello les amis !

Comme vous avez pu le constater, nous avons décidé de faire « bande à part » en ce dimanche 3 avril 2016 et de nous faire la malle à Cheverny ! L’objectif de la journée n’étant pas de faire la visite du château mais bien de courir le marathon en compagnie d’une partie de la team Joggeur. Changer d’air le temps d’une journée au lieu d’une 3e participation au marathon de Paris, voici les raisons pour lesquelles nous nous sommes retrouvés ici !

Voici ce que nous avons retenu du marathon de Cheverny en 8 points !

Camembert Cheverny

 

1. Un parcours technique

Le parcours du marathon de Cheverny contient quelques « obstacles », dont quelques routes accidentées, une portion de graviers sur 500 m environ et une portion de terrain sablonneux.

Fort son dénivelé de 170 m, il est l’un des marathons les moins roulants auquel nous avons participé (Le Tecno Globe marathon à Cernay est pas mal non plus dans son genre), ce qui n’est pas pour nous déplaire mais pas propice à un record !

Le parcours est composé :

  • d’une première boucle de 4,5 km à Cour-Cheverny avec un départ devant le châteaudépart marathon cheverny
  • d’une seconde boucle de 18,5 km avec un passage à proximité du château de Troussay (avec la fatigue, j’ai cru qu’il s’agissait du château de Cheverny !)
  • d’une troisième boucle de 23,195 km avec un passage dans une cave à vin au 37e km, suivi du stand de ravitaillement qui va bien avec (vin, pain montagnard et rillettes à disposition) ainsi qu’une ligne droite royale avec le château de Cheverny en ligne de mire

 

2. Un package dotations de qualité

Pour vous faire une idée du package global en question, voici la liste non-exhaustive de ce que nous avons reçu en cadeau :

Package départ : un t-shirt Kalenji (l’un des partenaires de la course), le dernier numéro de Joggeur, un sac en tissu, une bouteille de vin, un peu de ravitaillement (barres de Pick up !, madeleines).

Dotations finishers : une très grosse et belle médaille à faire graver pour la somme de 8 €, un pot de fleurs (bruyère) pour les coureurs déguisés

 

forêt près du sol Cherverny3. Des paysages champêtres

Chers amis, amoureux de la nature, le marathon de Cheverny est fait pour vous ! Il s’agit en effet d’un marathon rural où il fait bon respirer : forêts, champs et terrain de golf seront au rendez-vous.

 

4. Des bénévoles très compréhensifs et sympathiques

Partis le matin-même du terrier à Noisy-le-Grand, nous sommes arrivés au village de Cheverny à 8h50, soit 10 minutes avant le départ (j’étais persuadée qu’il avait lieu à 9h30 ). Alors que la fin du retrait des dossards était prévue pour 8h30, les bénévoles ont accepté sans négociation de nous donner les nôtres. Comprenant à quel point nous étions à la bourre, les bénévoles chargés des consignes nous ont aidé en agrafant nos dossards sur nos t-shirts (pratique quand on n’a pas d’épingle !) et se sont montrés très compréhensifs et patients. Un grand merci à vous !

 

5. De nombreux spots de supporters et une très bonne ambiance !

Cheverny_Moulinsart1

Château de Moulinsart, réplique de Cheverny

Alors que le faible nombre de participants présageait une ambiance un peu légère (plus de 1 900 coureurs répartis sur le marathon et marathon duo), de nombreux supporters des villages environnant et accompagnants étaient venus encourager les coureurs ! Finalement, à aucun moment nous nous sommes retrouvés seuls pendant la course !

De plus, quelques coureurs déguisés étaient présents parmi lesquels : Messieurs Dupond et Dupont (en clin d’œil à la bande dessinée de Tintin, dont l’ami Le Capitaine Haddock séjourne au château de Moulinsart, réplique du château de Cheverny), nos amis Pascal et Chantal en pirates, notre ami Pierre en Breton, Captain America, une abeille, une Pamela Anderson travestie, Gilbert aka Jésus sur son crucifix, une Hawaïenne…

dupont et dupont Cherveny

Les jumeaux Dupond et Dupont !

 

6. Une animation atypique

Au niveau du 35e km, alors que nous sommes déjà bien fatigués, le parcours nous fait entrer dans une petite cave à vin. Après cette furtive visite, un ravito à base de pain montagnard, de rillettes, de tartines à la confiture et de vin nous est proposé.

dans la cave Cheverny

Un petit tour à la cave à vin !

7. Des routes pas totalement privatisées

Notons malheureusement la présence de quelques véhicules (hors SAMU bien entendu) avec lesquelles nous avons du partager notre route. Je retiendrais la fameuse réplique d’une automobiliste adressée à Emir aux environs du 32e km quand ce dernier s’est décidé à changer trottoir pour laisser passer deux voitures :  « Ah bah c’est pas trop tôt ! ». Bel élan de solidarité à l’égard des coureurs !

 

8. Des stands de ravitaillement/épongeage complets

Les stands de ravitaillement répartis allègrement sur le parcours n’ont jamais manqué de rien, à l’exception du ravitaillement final beaucoup moins fourni où il a fallu attendre quelques minutes avant de récupérer une petite bouteille d’eau.

Sur les ravitaillements du parcours, nous avons pu trouver :

  • En boisson : eau, Coca-Cola, boisson Power Bar, jus d’orange
  • En solide : gommes Power Bar, fruits frais, fruits secs, gâteaux (pains d’épices et quatre-quarts)

Avec la chaleur qu’il a fait, nous pouvions compter sur les stands d’épongeage pour nous rafraîchir. Ceci dit, il fallait au préalable prendre le soin d’emporter avec soi l’éponge remise avec le package inscription pour en profiter.

cheverny

Notre Bilan

 

Au final, pas de chrono à la clé (marathon fini au bout de 4h11 d’effort) mais tout de même un excellent moment passé à la campagne en compagnie de personnes très accueillantes.

Si nous devions qualifier le marathon de Cheverny en deux mots, ce seraient : champêtre et convivial.

Bien qu’il ait lieu le même-jour que le marathon de Paris (quel dommage, ou pas d’ailleurs), nous vous recommandons d’y aller faire un tour. Ce dimanche à la campagne (malgré les 4h30 heures de route que nous avons fait) était vivifiant !

Enfin, grand merci à la team Joggeur qui participe à l’organisation du marathon de Cheverny depuis deux ans et qui nous a permis de courir cette course que nous avons découvert avec beaucoup d’enthousiasme. Toutes nos félicitations à nos finishers du jour !

Notre note : 8/10 !

 

A revivre en 6 minutes !


Samedi prochain, nous serons dans les Vosges pour un ultra de 132 km (4 900 m D+) étalé sur 2 jours, j’ai nommé : l’Intégrale des Vosgirunners !

D’ici là, portez-vous bien !

Les Lapins Runners.

carottes

Commentaires
  • firerasta dit :

    J’avais déjà lu bcp de bien de ce marathon chez le Gros Joggueur. Ça confirme qu’il vaut le coup. Bon couragep out votre ultra

    • Carole dit :

      Effectivement, Bernard ne nous avait dit que du bien sur ce marathon. Il nous avait également recommandé la pasta party, vraisemblablement exceptionnel, mais nous n’avons pas pu y aller.
      Merci Jérôme, à bientôt !

  • Merci pour ce CR les lapins ! Le mien viendra, j’ai vécu une course singulière et très différente, bien que instructive ! Vous avez parfaitement raison : Cheverny est un marathon familial et festif, sans prétention mais avec beaucoup de qualités ( et une très belle médaille !) . Ce n’est pas un marathon à chrono, il faut y aller pour le plaisir de s’offrir un we sport et culture dans un joli endroit ! Vous êtes au top les lapins ! A bientôt j’espère !

    • Carole dit :

      Coucou Sophie ! Avec plaisir pour le CR 🙂 J’ai hâte de lire le tien. Justement, je regardais le classement et je ne t’ai pas trouvée !?
      A très bientôt Sophie, bisous !

      • Ah si j’y suis bien ! ouf. Dossard 25 en 3h24 48 (3eme feuillet 🙂 – Ah j’ai bataillé pour y arriver, sûr ! – A dans une semaine pour le CR – Dans lequel il n’y aura malheureusement pas trace des lapins, mais présence d’un très chic lièvre qui m’a spontanément aidée : ) –

  • titi dit :

    AHH je découvre votre site en cherchant des récits de ce marathon auquel j’ai moi aussi participé…. Mais j’ai fini 40 secondes devant vous, alors mince, je suis pas sur votre video !! alors que j’avais fait un gros effort de déguisement (je peux vous envoyer une photo :-)… tintin bien évidement, sauf que j’ai pris l’option tintin et l’ile noire, avec le pull et le béret écossais … ba …. gros coup de chaud !!

    en tous cas bravo pour vos histoires que je parcours du coup avec plaisir !!! et qui sait à une prochaine sur les marathons à venir

    • Carole dit :

      Salut Titi !
      Merci pour ton message sympathique et désolée pour notre délai de réponse.
      C’est dommage ça ! On a forcément du se croiser car nous avons énormément ralenti sur la 2e partie de course (à moins que ce fut aussi ton cas).
      Nous sommes bien entendu preneurs d’une photo ! Et si ça ne te dérange pas, on la poste juste à côté des Dupond et Dupont ! 😀

      Merci de nous lire Titi et sûrement à très bientôt sur un marathon ! On finit toujours par se croiser !
      Bonne soirée.

Réagissez