VERTIGO : A l’assaut de la tour First !

vertigo

Hello les amis,

En ce soir ensoleillé de ce vendredi 20 mai 2016, nous nous sommes rendus dans le prestigieux quartier d’affaires de la Défense, pour l’ascension de la tour qui le surplombe : la tour First.

Vertigo est une course verticale et solidaire dont les bénéfices sont reversés à PL4Y International, association qui développe des programmes d’éducation pour les enfants des 4 coins du globe, aussi bien dans les écoles primaires de ZEP de France que dans les camps de réfugiés.

Vertigo ne se mesure pas en nombre de kilomètres, mais en 230 mètres, 48 étages et 954 marches ! Moi qui ne suis pas habituée à dépasser les 3 étages qui mènent à notre chez-nous, je pars en terre inconnue !

Nous nous devions de pointer le bout de notre nez sur le village pour saluer notre cher ami speaker : Steve Kondo. Steve, vous le connaissez : ce speaker ambianceur de folie qui n’hésite pas à se mêler à la foule de coureurs pour lui distribuer son énergie ! Un selfie s’impose :

vertigo steve

Emir et moi avons opté pour le format tandem, qui consiste à courir l’épreuve en binôme et passer la ligne d’arrivée ensemble, pour un chrono commun. Notons la possibilité de participer à Vertigo en relais de 2, 4 ou en solo.

17h30. Après un sympathique échauffement en petit comité animé par un coach et un DJ, arrive l’heure tant attendue du départ de échauffement 2notre vague. Nous ne sommes pas plus d’une quinzaine de participants, ce qui à priori ne devrait pas trop causer d’embouteillages dans les escaliers.

30 mètres de course rapide plus loin, nous accédons à la cage d’escaliers, qui constituera notre terrain d’épreuve pour les 10 prochaines minutes maximum.

Etant dans l’inconnu, et toujours très entousiaste, je me mets à courir sur les premières marches. Erreur fatale : je ne tiens pas plus de 5 étages de cette façon-là. Essouflée, je me vois contrainte de changer de stratégie. A l’instar d’Emir, j’opte pour l’ascension en marchant, style bien plus économique et aussi efficace. Je me tiens aux rembardes. La rembarde de droite intérieure, ou celle de gauche ? La rembarde de droite est déjà prise par une jeune femme, mais celle de gauche m’obligera à faire quelques pas supplémentaires sur le palier intermédiaire !

 

Les étages défilent. Emir commente : « 12e étage, on a fait le quart », « 24e, plus que la moitié ! ». Devant moi, le binôme de la jeune femme qui occupe la rembarde de droite encourage sa copine. Mais…mais, comment fait-elle ?? Pour ma part, je suis incapable de prononcer le moindre mot !

Un dernier effort, un badge d’accès tendu par une employée de sécurité au dernier étage et nous voici au sommet de la tour First.

La vue est sublime ! Nous avons de la chance, le ciel est dégagé !

vu du haut de la tour

Après quelques photos et paroles échangés avec Timothée qui semble avoir flashé sur mon t-shirt Vegan Runner, nous faisons demi-tour, direction l’ascenseur cette fois-ci ! L’attente de 10 minutes devant celui-ci nous aura permis de discuter avec notre vague. Nous apprendrons notamment que le binôme féminin, employé de EY, avait eu l’occasion de s’entraîner à monter les 48 étages durant sa pause déjeuner. Pratique quand on bosse sur les lieux !

De retour sur la terre ferme, sans passer par la case ravito (qui se résume en fait à une bouteille d’eau minérale), nous apprenons par la suite que notre chrono est de 8min34. Apparemment, ce n’est pas trop mal, quoi que je suis convaincue qu’avec une meilleure gestion de début d’épreuve, nous aurions pu passer sous la barre des 8 minutes… L’avenir nous le dira !

 

Les amis, nous nous envolons demain pour Millau avec la Team TomTom pour la course Eiffage du Viaduc. Nous croisons les pattes pour que le soleil soit au rendez-vous. En attendant de vous raconter tout ça, n’oubliez pas : kiffez la vie !

Les Lapins Runners.

carottes

 

Commentaires
Réagissez