TARACKING, la barre des carencés made in France

logo-tarackingHello les amis,

Cela faisait un petit moment que nous n’avions pas eu une nouvelle barre sportive à nous mettre sous la dent. Ça, c’était jusqu’à ce que Jérôme Abadie, spécialiste pour carencés, n’entre en scène pour essayer de nous sauver d’un naufrage certain. Jérôme, c’est le jeune créateur de la barre végétalienne made in France TARACKING.

Cette barre de 25g est composée de seulement trois ingrédients : de la figue, des amandes et de la cannelle de Madagascar… c’est tout ! Bref, une barre simple complètement en phase avec notre alimentation minimaliste en course et notre régime végétalien.

En plus, nous apprenons sur le site Internet de la marque que TARACKING a été élue « meilleure barre d’énergie pour ses qualités gustatives » par Jogging International ! Ça vaut ce que ça vaut certes (#trollMignon), mais, mais, mais … Il ne nous en faut pas plus pour nous convaincre : CHALLENGE ACCEPTED !

 

butin taracking

Le butin !

 

Les conditions de test

 

Munis d’une ration de 4 barres, nous avons (surtout Carole) testé TARACKING sur deux marathons : Orléans Sologne (20/11), puis Florence (27/11).

 

Le test

 

Marathon d’Orléans : la découverte

Km 33, Emir et moi déballons une barre TARACKING. A ce moment là, je ne suis vraiment pas en forme : depuis le km 13, j’en ai marre, je ne prends plus aucun plaisir, notre vitesse est en chute libre, et j’ai les jambes lourdes de notre trail nocturne de la veille… Je trouve le moment opportun pour tester une barre.

 

Mes premières impressions

Sur le plan pratique :

  • un emballage très facile à ouvrir, même dans un moment où tu es fatigué physiquement et où tes gestes sont maladroits et imprécis.
  • la barre ne colle pas au plastique

 

Si comme moi, tu possèdes des doigts gelés dès qu’il fait un peu froid dehors, tu ne pourras pas l’ouvrir. Tout comme tu ne pourras plus rien faire avec tes mains.

Gustativement parlant : tout en étant simple (barre à texture pâteuse ressemblant à la Gerblé aux figues), nous l’avons trouvée très bonne. J’ai bien senti la figue, le goût de la cannelle est venu ensuite. Pour ce qui est des amandes, j’ai seulement senti leur croquant.

 

Les effets 

Niveau sensation, la barre semble tout à fait digeste. Aucun mal de ventre observé.

Nous n’avons pas vu notre vitesse s’envoler, mais après cette barre, je me suis sentie en bien meilleur état psychologiquement. J’étais beaucoup moins raplapla et j’avais gagné en lucidité après consommation de ces 25g de végétaux compactés.

Certes, l’histoire ne nous dit pas si de simples figues sèches auraient eu le même effet, mais nous avons pu terminer notre marathon dans de bien meilleures conditions que celles auxquelles nous étions promis.
 

Marathon de Florence : la validation

Cette fois-ci, je suis en pleine forme pour courir ce marathon (pas de trail couru la veille comme la semaine passée à Orléans). Au 25e km, je prends une barre pour retarder le coup de mou. Finalement, je pense que j’en avais besoin car j’ai comme l’impression d’être relancée.

Je ressens toutefois un léger goût de levure assez inexplicable en bouche, mais la barre reste tout de même très appréciable.

Je n’ai certes goûté qu’une barre, mais je n’ai jamais senti un tel goût. Etrange…

Toujours aucun souci au niveau digestif. Je consomme la barre par petits bouts, si bien que je la garde en mains pendant environ 4-5 km. Je reprends une barre au 35e km. Celle-ci passe aussi bien que la première.

Je termine le marathon en 3h45’46 (mon dernier RP en date était de mai dernier) et le plus « incroyable » dans tout ça, c’est qu’Emir et moi avons été d’une régularité frappante, ce qui ne m’était jusqu’alors jamais arrivé de ma vie.

vitesse-marathon-florence

Est-ce que cela se serait aussi bien passé avec une barre d’une marque concurrente ? On ne le saura malheureusement jamais. Toujours est-il que sur les deux marathons où j’ai testé TARACKING , les kilomètres qui s’en sont suivis se sont très bien déroulés.

 

#BONUS : Comment faire quand on est carencés ?

 

Le Bilan

 

Les points positifs

 

  • La simplicité de la recette : on pourrait presque la faire soi-même !
  • Barre crue et végétalienne sans huile de palme
  • Les effets énergétiques indéniables constatés après ingestion
  • Jérôme est un type cool qui donne envie d’être soutenu. Lui, et son initiative jeune, fraîche et saine.

 

L’axe d’amélioration

 

  • Un seul goût disponible : mais Jérôme n’exlut pas qu’il y en aura d’autres !

 

Psychologiquement, cette barre a désormais toute ma confiance : c’est ma barre de RP. Forcément, cela la hisse au rang de mes barres favorites aux côtés de Clif bar et Go Nuts.

 

Notre note : 9/10

 

Les infos pratiques

 

Où s’en procurer : les points de vente (physiques ou en ligne)
Les tarifs : 14,99 € les 10 barres pour les curieux/ 39,99 € les 35 barres pour les adeptes / 109,99 € les 105 barres pour les fans inconditionnels

 

Les amis, nous espérons que ce test vous aura plu et qu’il vous aura donné envie de découvrir TARACKING.

 

A très vite pour les prochaines aventures, et d’ici là, kiffez la vie !

Les Lapins Runners.
carottes

Commentaires
  • Olivier THERONDEL dit :

    On voit bien sur le graphique les 2 arrêts effectués aux 25 et 35ème km. Etait-ce un arrêt volontaire au ravitaillement ou bien était-il induit par une accessibilité difficile aux barres?
    Rappelons au passage qu’il ne faut pas attendre le « coup de mou » pour commencer à s’alimenter, surtout sur un marathon. A chacun de connaître son organisme pour optimaliser ses apports énergétiques au moment opportun.

    • Carole dit :

      Je me suis effectivement arrêtée brièvement à tous les ravitos (à partir du 15e km il me semble) pour boire un peu. J’ai pris la barre juste après/avant en courant. C’est Emir qui m’a donné les barres et je n’ai eu aucun mal à les ouvrir (cf. vidéo).
      Je te rejoins avec ton conseil. C’est bien un point qu’on aura (enfin) compris cette année. Idem pour l’hydratation : boire avant d’avoir soif.

  • Merci pour cette découverte. Je compte bien tester !
    Il me faudra juste faire 90 km pour trouver le point de vente le plus proche 🙁

Réagissez