Nos défis running 2017

Hello les amis !

Nous poursuivons notre lancée avec nos défis 2017, qui font plus ou moins suite à notre bilan running 2016. On reporte certains défis qui n’ont pas été réalisés, on en gomme d’autres et on en trouve de nouveaux.

C’est parti pour commencer l’année avec une bonne dose de bonne humeur, d’entousiasme… et de carottes !

 

Défis de la Lapine

objectifs-2017-carole

 

 

1. Mes objectifs chronos 

 

  • RP sur marathon

Après Florence en 3h45min46, je tâcherai de faire mieux en 2017 et dans l’idéal, passer sous les 3h45.

Comme d’habitude, je ne me limite pas à un seul marathon dans l’année pour réaliser cet objectif et multiplie les occasions : Cernay, Séville, Paris, Sénart, Copenhague, Marne et Gondoire, Seine-et-Eure, Colmar… déjà quelques uns sont planifiés.

Sinon, ça m’arrangerait pas mal que le RP tombe à Séville car j’ai payé pour la gravure de ma médaille. 😉

  • RP sur 10 km

Après mon 10 km off mi décembre en 46min48, je me rapproche gentiment de mon RP. Si je pouvais l’exploser aux foulées de Vincennes… Maaaaais, ne nous emballons pas et laissons voir ce que l’avenir nous réserve.

  • Finisher Ultra Marin 177 km < 27h

Je voulais un objectif chrono sur du long, le voici faute de mieux.

Ce défi me semble compliqué à relever dans la mesure où j’étais déjà très satisfaite de ma course l’année dernière. De plus, ce sera la 2e fois (et demi) que nous la faisons et j’ai peur que cela déclenche en moi un sentiment de ras-le-bol à son égard alors qu’elle est géniale ! (Sentiment apparu à l’égard de la SaintéLyon faisant suite à 3 participations consécutives. Sentiment toujours en cours au moment où j’écris ces mots).

 

2. Mes objectifs défis

 

  • Finisher UTMB

Prendre notre revanche sur l’UTMB et boucler la boucle pour passer à autre chose. Si nous ne parvenons pas à nous inscrire pour l’année prochaine, nous trouverons un ultra trail du même acabit (ou plus dur). Nous avons quelques idées pour cela. 🙂

  • Finisher d’un 24 heures

Et oui, nous n’avons encore jamais participé à un 24 heures bien que nous ayons fait des courses de plus longue durée ! Reste plus qu’à savoir sur lequel nous allons jeter notre dévolu. Nous sommes ouverts à toutes vos suggestions !

  • Faire un podium

Parce que ça fait tout de même plaisir et que ça apporte une jolie touche florale à notre studio 😉 Objectif à priori atteignable, surtout si nous décidons de retourner à la Maccabi Fun Run (n’est-ce pas Frissou !).

 

3. Mon objectif forme

 

Je reporte cet objectif à 2017. En maintenant régularité en entraînements et en limitant les crises compulsives alimentaires, il y a des chances pour que je ne m’en éloigne pas trop.

 

Défis du Lapin

2016 mériterait pour moi un article qui traite de comment mal choisir ses objectifs à l’année. Parce que si on ne peut me retirer quelque chose, c’est que j’ai réussi cela avec brio !

objectifs-2016-lapin-destroy

Je ne vais cependant pas m’éterniser et plutôt vous donner la recette : choisir ses objectifs parce qu’ils ont l’air cool, et sans tenir compte, pour la plupart, de ce dont j’avais envie. En effet, quels objectifs plus « évidents », plus « cools », plus influencés par le culte de la performance et du physique, que de choisir de battre tous ses RP et devenir plus fit que jamais ? Sans bien sûr tenir compte de son ressenti à l’instant t, en se disant les terribles « j’ai le temps de me ressaisir » ou encore « ça me donnera du challenge », sans conviction sur la manière dont j’allais m’en donner les moyens.

Et donc voilà, un panneau tout simple, évident, dans lequel j’admets honteusement être tombé. Trop, trop grands, pas assez envie, trop peu préparés. Ces objectifs n’étaient pas en phase avec ce que je voulais vraiment faire à cet instant de ma vie (c’est à dire lever un peu le pied) et avec ce dont j’avais besoin (c’est à dire lever le pied, et reprendre avec un rythme stable dans le temps).

BREF, pour les suivants, je me suis appliqué à être plus prudent, et moins gourmand. Quitte à avoir du bonus. Parce que oui, il y a une théorie dans la vie en laquelle je crois, et qui est la suivante.

Théorie des objectifs réussis

1 – Si je réalise les objectifs A, B et C, alors que j’avais prévu A, B, C et D, je suis mécontent.

2 – Si je réalise les objectifs A, B et  C, alors que j’avais prévu A et B, je suis très heureux.

Dans les cas 1 et 2, j’ai fait exactement la même chose.

  • Mais dans le cas 1, j’ai été mécontent, frustré voire stressé.
  • Et dans le cas 2, je suis dans un cercle vertueux, je suis motivé, j’appréhende mes objectifs en mode bonus, et pas en mode malus. Et le plaisir dirige.

BREF#2, je m’égare encore une fois. Je te remercie de me supporter. Voici ce que tu es venu chercher (enfin je pense), à savoir, mes objectifs.

objectifs-2017-lapin-v2

 

Comme vous pouvez le voir les amis, il y a moins. Je me dirige vers le moins. Le « moins » possède des qualités que le « trop » ne possède pas.

Apologie du « Moins »

  • « Moins » permets de se focaliser davantage, de se recentrer sur l’essentiel
  • « Moins » se réserve le droit à la surprise
  • « Moins » peut permettre mieux, et plus en phase
  • « Moins » s’éloigne de la pression et de la saturation

Je ne veux pas dire par là que je courrais moins en 2017 qu’en 2016, ce sera même certainement l’inverse. Mais mes attentes seront plus simples et moins nombreuses, pour me centrer sur ce qui, à ce jour, me semble essentiel. Et me permettre de laisser le reste en bonus. Et croyez, du bonus, il y en aura !

Funky Town

J’introduis des objectifs non-mesurables, sous forme de fil rouge, que j’évaluerai au jugé en fin d’année.

Que je parsème de performance

Je garde un petit peu de recherche de performance, avec un retour sous les 3h30 sur marathon. Certes, même en y arrivant je resterai loin de mon meilleur marathon à 3h14 en 2014, mais à ce jour, je le sens comme ça. J’envisage aussi un RP sur 10km, et là il y a du chemin, c’est pourquoi cet objectif me semble suffisant. Enfin, côté performance, j’ai un défi en tête qui n’apparaît ici, et sur lequel je préfère laisser planer un mystère quasi-complet. J’envisage un featuring avec coureur devenu ami pour qui j’ai beaucoup d’estime, avec un objectif qui me paraît très ambitieux.

Et que nous vivrons ensemble

Un dernier objectif qui ne figure pas ici car il n’est pas d’ordre sportif : partager avec vous nos aventures, mais davantage dans l’instantané, le ressenti, le live. Ici aussi, je vise plus de simplicité pour tenir dans la durée, et ne pas ressentir le besoin d’un break d’un mois entier 🙂

Pour KIFFER, encore et toujours

Parce qu’on est là pour ça les amis. Et que je pense qu’il est bon que cela reste toujours là quelque part dans nos têtes. Se laisser de la place pour le kif imprévu. Se laisser de la place pour le moins important. Parce que le relâchement a aussi du bon. Et pour apprécier davantage ce qui est important. Pour se sentir flexible. Pour pouvoir rebondir. Parce que la vie est faite de surprises. Parce que la vie, c’est le changement perpétuel. Offrons-nous le droit d’embrasser l’imprévu. Et KIFFONS ensemble ce cocktail concocté par deux frères : prévu et imprévu.

 

Les amis, nous serons dimanche au marathon de Cernay pour notre reprise des courses officielles de l’année. Au plaisir de vous y voir d’échanger avec vous !

 

Les Lapins Runners.

carottes

Commentaires
Réagissez