UTMB or not UTMB ?

utmbHello les amis,

L’heure est grave. La tension monte. Le suspense est palpable. Phrases courtes et saccadées. Effets de style. Emotions.

Les résultats du tirage au sort pour l’Ultra Trail du Mont Blanc sont tombés.

Certains disent que ce jour est un jour comme un autre. Nous disons que ce jour est important. Car ce jour déterminera le nombre de jours de congés que nous prendrons au mois d’août. Car ce jour, nous savons si nous allons ou non faire le tour du Mont Blanc.

Nous avons le plaisir de vous informer que nous avons été sélectionnés pour participer à l’une des épreuves les plus prisées des aventuriers traileurs, une épreuve dont la renommée est internationale, nous nommons : l’UTMB !

Nous vous confirmons sans plus attendre la totalité des défis que nous nous sommes fixés cette année.

selection utmb

Le « groupe Emir BELKAHIA » signifie : les Lapins Runners.

Voici un bref récap du colosse :

  • Distance :170 km
  • Dénivelé positif : 10 000 m D+
  • Temps imparti : 47 heures
  • Départ : vendredi 26/08, 18h00 à Chamonix

Vous pourrez donc apercevoir les 26,27 et 28 août prochain deux paires d’oreilles parmi les 2300 coureurs rassemblés sur le plus haut sommet de France ! Vous êtes nombreux à prendre le départ de cette aventure les amis et nous vous en félicitons. Quelque chose de magnifique nous attend : la découverte de paysages magnifiques, l’exploration de nous même, de nos limites. Nous avons déjà hâtes de vous raconter tout ça !

Rappelons que pour avoir le « privilège » de participer à l’épreuve, il vous faut débourser la coquette somme de 219 € (hors assurance annulation de 15 €) en plus d’avoir au préalable obtenu au minimum 9 points UTMB (ou 15 nouveaux points) en deux ans sur 3 courses maximum. En d’autres termes, chez UTMB, on sait s’assurer du niveau de motivation des coureurs qui prennent le départ.

Pour ceux que le « divin » tirage au sort n’aura pas élu, relevez-vous de suite en prévoyant votre plan B :

  1. Vous voulez absolument faire partie de la promo UTMB 2016 : vous pouvez vous rabattre  sur une autre épreuve de l’événement (CCC, OCC, TDS).
  2. Vous faites une croix sur l’événement  UTMB 2016 : vous augmentez automatiquement vos chances d’être sélectionné l’année prochaine pour la course de votre choix grâce à un coefficient 2. C’est exactement la situation dans laquelle nous étions en 2015.
  3. L’UTMB est-il une fin en soi ? Ou est-ce plutôt vous dépasser qui compte pour vous ? Dans ce cas, beaucoup d’épreuves moins connues mais magnifiques s’offrent à vous.

En effet les amis, pour combler votre soif d’aventure et de sensations fortes, libre à vous d’aller voir ailleurs (pour la peine) et vous inscrire sur une course concurrente non sélective.

Tout comme nous l’année passée, n’hésitez pas à vous laisser tenter par l’Ut4M 160, un monstre de l’accabit de l’UTMB, qui a su remplir nos yeux d’étoiles pendant pas moins de 51 heures et 30 minutes. Organisation au poil, bénévoles tous aussi attentionnés les uns que les autres, ambiance magique, paysages à couper le souffle : vous ne serez pas déçus du voyage !

11939944_10205225884915164_696973817_o
A très vite les amis pour de nouvelles aventures, et d’ici là, bon run à tous !

Les Lapins Runners.

carottes petit

Pour 2016, un défi du troisième type : La Transkarukéra !

11061226_365436246978362_1643534900038678344_nHello à tous les amis,

Vous qui commencez à bien nous connaître, vous savez qu’en lapins traileurs qui se respectent, nous ne sommes jamais rassasiés ! Toujours en recherche active d’un défi bien lourd pour nous tirer vers l’avant, satisfaire nos pattes et nous faire les dents !

En effet, quelques jours (quelques heures ?) après avoir franchi la ligne d’arrivée de l’Ut4M 160, nous nous sommes demandé quel pourrait être notre prochain défi. Un défi suffisamment grand pour être la continuité logique de l’Ut4M sur le chemin vers l’infini. Un défi suffisamment gigantesque pour que la grandeur de l’Ut4M 160 nous serve de tremplin vers celui-ci. C’est loin d’être simple n’est-ce pas ?

Vous avez été nombreux (3 ou 4) à nous suggérer des courses, et nous vous en remercions ! Cependant, nous souhaitions un défi qui s’éloigne de la « course », pour se rapprocher de « l’aventure », où le dépaysement et le dépassement seraient sans commune mesure !

Alors que nous reprenions tranquillement le métro-boulot-dodo, une proposition venue tout droit de la magie de l’Internet est sortie du lot… Comme un soir classique, nous consultions nos messages facebook quand tout à coup, un mail d’un certain Gérard Augusty nous interpelle. Gérard, directeur de course de la Transkarukéra a visité notre blog et parcouru nos aventures. Il souhaite nous inviter à participer à sa course les 22, 23 et 24 juillet 2016, nous proposant de nous aligner au départ de la « version » de notre choix. Explications ci-dessous.

11973216_1484920601828269_902622984_o

Les plus mélomanes d’entre vous fredonnent déjà du Laurent Voulzy. Vous souhaitez vous mettre dans l’ambiance avant de poursuivre la lecture ? A votre service !

La Transkarukéra (ou Transka pour les intimes) est une aventure sportive qui se déroule en Guadeloupe et qui regroupe 4 distances réparties sur 3 jours de course. Les voici :

  • L’Ultra-Transkarukéra : 136 km, 9 500 D+ en individuel, la version maximale que nous surnommons affectueusement « le Papa »
  • Le Relais Karukéra : 136 km, 9 500 D+ par équipe de 5 (dont au minimum une femme)
  • Le R2H : 90 km, 5 000 D+
  • Le Red Manmel : 65 km, 5 000 D+

La Transkarukéra est réputée comme étant une course très exigeante : peu de coureurs s’alignent au départ et seule une faible portion d’acharnés parviennent à atteindre l’arrivée. Pour preuve, elle avait donné bien du fil à retordre à l’insatiable Christophe Le Saux lors de sa première édition en 2013. Un programme digne du croisement entre un Mud Day et un Ultratrail, tu imagines ? Bains de boue, traversées de rivières, passages d’échelles, pentes glissantes… certains coureurs évoquent « l’enfer« . Pour corser le tout, ajoutons à cela le stress des barrières horaires serrées, ainsi qu’une nature jouant à domicile : déchaînée, hostile, impitoyable. En effet cher ami, en pleine saison de l’hivernage (saison des pluies), les précipitations sont fréquentes. En bref, tous les éléments semblent être au rendez-vous pour que cette « course » constitue une aventure d’une difficulté … comment dire … improbable !

Pour en savoir plus les amis, deux petites lectures : le récit de course de Nicolas, rescapé et finisher de l’édition 2015 et de Damien, rescapé de la première édition 2013.

Naturellement (jeu de mots), notre choix s’est porté pour la version la plus longue de l’événement, le poids lourd, le mastodonte, le Papa : l’ultra-Transkarukéra.

Bien entendu, nous vous tiendrons au courant des suites de cette aventure qui promet d’être très … « belle » dirons-nous pour commencer.

Un très grand merci à Gérard pour sa confiance et son invitation à découvrir la Guadeloupe et mettre nos oreilles, nos muscles et nos nerfs à rude épreuve pendant de longues heures. Nous nous tiendrons prêts à affronter la course, Go Pro à la main ! Terminons sur un conseil de Karim Mosta, grand habitué du marathon des Sables et n’ayant pourtant pu franchir les barrières horaires en 2013 : « ne pas faire cette course si vous n’êtes pas au maximum de votre forme ».

Chers amis, nous serons ce dimanche 06/09 à La Louis XIV, en compagnie de Fanny et Benjamin, gagnants de notre concours ! Au plaisir de vous y retrouver ! 🙂

A très bientôt pour de nouvelles aventures 😉

Les Lapins Runners.

carottes petit

 

Le défi Twitter du Lapin #1

Parce que les Lapins aiment les nouveaux défis sportifs, en voici un de taille dévoilé à nos amis de Twitter !


Si le compte Twitter des Lapins Runners a passé les 150 followers avant vendredi 06/12 à minuit, le défi du Lapin sera réalisé au mois de décembre (hors Saintélyon, ce serait trop facile).

A très vite pour les résultats du défi Twitter #1 !

Les Lapins Runners.

carottes petit