Le bilan running 2015 des Lapins Runners !

Les amis, 

2015 s’achève et il est temps pour nous de dresser le bilan de cette année sportive. Alors : bon cru ou mauvaise récolte ? C’est ce que nous allons voir 🙂

 

Bilan de la Lapine

 

Je suis TRES satisfaite de cette année running car j’ai réussi à conjuguer vitesse sur les 10 km et endurance sur les ultra trails. A mon avis, je dois ma prise de vitesse à mes sorties régulières de 5 km rapides, mon allègement et à ma transition réussie en minimalistes. La fin d’année est certes beaucoup moins glorieuse (aucune perf notable depuis les 20 km de Paris en octobre et un 10 km raté à Houilles) mais je prends cela (du moins, j’essaye !) avec « philosophie ». Avec un volume d’entraînements aussi faible depuis l’Ut4M, nous avons pris de l’embonpoint, notre corps s’est déshabitué à l’effort, ce qui a évident eu des conséquences néfastes sur nos résultats… Et ce n’est que justice !

2015 en bref, c’était :

caroleobjectifsbrefs

 

Sans compter les courses d’obstacles, les trails courtes distances, les 15 km, un 20 km…

 

Vous voulez du détail ? En voilà !

  • Finisher de 4 10 km (Malakoff, Vincennes, La Noctambule, Houilles) avec un RP sur la Noctambule en 45min53
    Ce RP sur 10 km a été LA grande surprise de l’année, dans la mesure où il a eu lieu 4 semaines après l’Ut4M. Je n’aurais jamais imaginé récupéré aussi rapidement.
  • Finisher de 4 semi-marathons (Paris, Saint-Witz, Meaux, Saint-Denis) avec un RP à Paris en 1h43min40
  • Finisher de 6 marathons (Cernay, Paris, Bordeaux, Futuroscope, Lac du Der, Porto) avec un RP à Bordeaux en 3h54min52
  • Finisher de 2 épreuves de 100 km (Steenwerck et Cléder) avec un RP à Cléder en 11h22min
    Notons tout de même notre abandon aux 100 km de Millau, notre manque de motivation nous ayant poussé à stopper au km 43.
  • Finisher de 6 ultras trails (Eco-trail de Paris 80 km, Trail Yonne, 6000D, EDF Cenis Tourl’Ut4M 160, SaintéLyon)
    L’Ut4M restera sans aucun doute le grand temps fort de 2015. Bien plus qu’une course, une aventure humaine et sportive incroyable, couplée des paysages à couper de souffle et une équipe de bénévoles exceptionnelle.

Photos Carole bilan

Les objectifs que je m’étais fixés au 31 décembre 2014 ont-ils été atteints ?

bilan 2015 bis

 

 

Bilan du Lapin

 

2015 en bref, c’était …

 

bilan2015lapin

 

Les détails, les détails !

Je nommerais 2015 l’année du ZIGZAG. Je n’ai fait que ça, que ce soit en termes de motivation, de masse, de condition physique. J’ai commencé en janvier avec le marathon de Cernay en étant très léger (62 kg) en osant tenter une perf (sans succès), et j’ai termine l’année en étant très lourd (74 kg, et c’est pas du muscle) et en ressortant courbaturé d’un 10 bornes (corrida de Houilles) en minimalistes. Et entre les deux les amis, parce que c’est bien là le cœur du sujet, il y a eu :

  • La découverte du minimalisme (des Vibram Five Fingers en particulier) qui m’a conduit à courir barefoot le marathon de Paris et même tenter le trail Yonne 110 bornes. D’ailleurs, j’ai écrit un test du modèle Bikila LS que je n’ai jamais publié. Si ça t’intéresse de le lire, n’hésite pas à m’y faire penser.
  • Le fameux trail Yonne de 110 bornes que j’ai pris à la légère par manque d’humilité / flemme à l’entraînement (je ne sais plus très bien) et que j’ai abandonné. Cet abandon a été un sorte de déclic ! J’ai tellement mal vécu ce trail que je me suis dit qu’il était nécessaire que je fasse dans le qualitatif, car il était hors de question que je retente une épreuve avec une préparation aussi mauvaise. Cela dit, reprendre un entraînement qualitatif, pour quelqu’un d’aussi discipliné que moi, c’est plus facile à dire qu’à faire.
  • L’Ironman de Nice qui m’a poussé à m’affûter à fond et m’entraîner régulièrement (pas sérieusement ni qualitativement, mais disons que j’ai fait comme j’ai pu) duquel j’ai été finisher. Cette épreuve m’a énormément appris sur moi-même et m’a donné envie de recommencer ! Par la suite, j’ai acheté un vélo !
  • Le 100 Km de Cléder avec explosion du RP sur la distance et de bonnes sensations !
  • La 6000D et l’EDF Cenis Tour à une semaine d’intervalle pour lesquels j’étais particulièrement léger, une poids de forme qui m’a permis de vivre parfaitement ces deux épreuves. A la fin, j’étais persuadé à juste titre d’être chaud pour le second grand défi de l’année, l’ultra de 168 bornes !
  • L’UT4M dans sa version 168 bornes couru avec Carole au cours duquel j’ai eu de fortes douleurs aux genoux, ce qui a rendu ma course (et celle de Carole) encore plus difficile. Nous avons été finishers après 51h29 d’effort, de rencontres et d’exploration de nos limites et bien évidemment des paysages plein la vue.
  • Arrêt de l’entraînement (effet « j’ai plus de gros challenge cette année ») avec prise de masse fat ultime.
  • Rencontre du personnel de l’IMP Marie Auxiliatrice et Ekiden de Paris fort en émotions en leur compagnie.
  • La Saintélyon terminée en piteux état mais compte-tenu du niveau de prépa, c’était mérité.

 

Ce que j’avais prévu en 2014 …

objectifs2015reussite

  • Premier Ironman réussi et pas forcément grâce à une prépa du tonnerre, mais disons que j’ai relativement bien vécu l’épreuve et j’ai compris que le travail, même sans trop de structure, payait toujours !
  • Défis Ultramarathons / Ultratrails réussis mais fail sur tout ce qui concerne la vitesse. Difficile de faire les deux. Je pense que cela aurait été possible si j’avais essayé suffisamment fort.
  • Défi kilo complètement à côté de la plaque. Un physique à 69 kilos et 7% de masse grasse pour ma taille, c’est un mec baraqué et super sec (carrément veineux). Pas vraiment un physique de coureur et surtout qui nécessite un entraînement spécifique en musculation.

photo bilan Emir

 

Avant de vous laisser

 

Revenons sur le Zigzag : je voudrais vous parler de la théorie des cercles.

Cercles vertueux : Tu t’entraînes, tu progresses, t’es motivé, t’as confiance en toi, t’as des résultats concrets, tu t’épanouies, tu t’entraînes …

Cercle vicieux : Tu t’entraînes pas, tu prends du poids, tu te démotives, tu perds confiance en toi, tes perfs diminuent, tu déprimes, tu t’entraînes pas …

Ce que je vous souhaite les amis pour 2016, c’est de toujours vous trouver dans le cercle vertueux ! Soyez-y à votre rythme, en fonction de vous, de vos priorités, de vos aspirations, mais soyez-y !

Si par malheur (blessures, aléas de la vie), vous vous retrouvez dans le cercle vicieux, cassez-le par tous les moyens possibles en jouant sur au moins un des maillons. Plus on y reste, plus il est difficile d’en sortir. Votre vie doit être belle chaque jour, et vous ne devez pas gaspiller un seul jour de celle-ci dans la déprime. C’est dans l’état d’épanouissement que vous serez les plus ambitieux, que vous vivrez les choses les plus belles et les plus enrichissantes 😉

Rendez-vous très vite pour découvrir nos défis 2016 !

A bientôt !

Les Lapins Runners.

carottes petit