🏔 Ultra du Pas du Diable 2018 : La revanche a sonné 🏔

Les amis, en avril 2018, nous nous sommes lancés de nouveau sur l’ultra du pas du diable, un ultra de 120 kilomètres et 6900 mètres de dénivelé + et – qui se déroule à Saint-Jean-du-Bruel.

Nous nous sommes lancés une première fois en 2017 sur cet ultra qui a été pour nous l’une de nos plus grandes claques sur la discipline. Une claque positive, de part la grandeur et la magnificence (#motStylé) des paysages. Mais aussi une claque réelle et cruelle, quand nous avons compris le côté impitoyable qu’un ultra peut avoir, et à quel point il est facile que ce qui est pour nous un loisir en montagne, puisse rapidement basculer en une activité très dangereuse.

C’est à cause d’une tempête et d’intempéries très violentes que nous avions mis fin à notre aventure en 2017 à seulement 10 bornes de l’arrivée. En 2018, nous sommes revenus entre amis, chargés d’expérience, avec la ferme intention de boucler la boucle.

 

A très bientôt, et surtout d’ici-là, KIFFEZ la vie !

Les Lapins Runners

carottes

Marathon du Golfe de St Tropez : 1re édition ! 🌴

Hello à tous les amis !

Ce week-end nous étions en vadrouille du côté de chez nos amis du sud, pour aller découvrir la première édition du marathon de St Tropez ! Des paysages tellement à couper le souffle (en particulier pour nous qui sommes de région parisienne), que nous nous sommes empressés de vous proposer cette vidéo pour le vivre comme si vous y étiez !

Les amis, si vous aimez les longues balades ensoleillées, eh bien sachez que c’est l’un de nos marathons coup de cœur en termes de paysages !

A très bientôt les amis et d’ici-là comme toujours, KIFFEZ la vie !

carottes

10 km pour Elles en famille… et en vidéo !

Les amis, en ce 28/05 dernier, nous avons couru la 4e édition des 10 km pour Elles en famille accompagnés de nos mamans respectives !

Comme c’était déjà le cas l’an dernier, l’organisation était bien huilée : Toilettes sur la zone de départ, échauffements avec ballons gonflables géants auxquels nous habitue l’agence Infiniment Sport, et sas de départ en fonction des allures.

Les ravitaillements Bio c’ Bon étaient généreusement fournis en muesli (!!), fruits frais et secs. Pour preuve, les coureuses de +1h10 que nous étions n’ont pas été en reste.
Le ravitaillement en eau du 7e km, qui me semble-t-il n’était pas prévu, a été, du fait des fortes chaleurs, très apprécié !

Pour ce qui est du parcours, on ne peut pas dire que nous avons côtoyé les plus beaux quais de Seine de Paris. Ceci dit, il me semble que je n’avais encore jamais couru dans ce coin-là ! Ce parcours aura eu le mérite de nous permettre de méler sport avec culture car nous avons longé le musée de Sculpture en plein air de Paris au 5e km !

La présence d’une ou deux cabines de toilettes au ravitaillement du 4e km n’aurait pas été de trop, car comme l’a souligné ma maman à juste titre, « nous sommes des femmes quand même ! ». 😀

 

 

On notera également la participation de meneuses d’allure (toutes féminines !), d’un plateau élite composé de Barbara Sanchez qui décrochera la première place en 38’04… et surtout celle de très nombreux groupes de musique (si je ne m’abuse, il y en avait 7 !!) qui ont contribué à créer une belle ambiance festive. Un grand merci à ces musiciens !

 

 

Ces 10 km pour Elles auront été somme toute une occasion très originale et réussie de marquer le coup à l’occasion de la fête des mères ! Nous en sommes sorties toutes ravies !

 

Les amis, nous serons présents au marathon de Marne et Gondoire ce dimanche 4/06.

D’ici là, n’oubliez pas : KIFFEZ la vie !

 

Les Lapins Runners.

carottes

TUTO : fabrique ton cadre à médailles !

Hello les amis !

Etant donné le séisme dans le running français déclenché par la révélation de notre cadre à médaille 2017 et votre enthousiasme à l’idée de reproduire le vôtre grâce à un tuto, Maman Lapine a joué le jeu et vous livre le sien en 6 étapes seulement ! Un grand merci à elle pour sa large contribution.

 

 

Le matériel :

  • un grand cadre photo
  • un panneau de fibre de bois de 3 mm d’épaisseur plus grand que la face arrière du cadre. La couleur du panneau de fibre de bois sera la couleur de fond du cadre à médailles.

 

Astuce : tu peux récupérer ce type de panneau dans les « dos » des meubles en kit. Si tu habites en appartement, n’hésite pas à jeter un coup d’oeil dans ton vide ordures ou bien à aller en chercher un dans la rue la veille des encombrants.

  • une scie sauteuse
  • une agrafeuse solide

 

La fabrication :

Etape 1 : Démonte ton cadre photo, plaque de verre comprise. La plaque de verre et la face avant (ici : blanche, avec les espaces dédiés aux photos) ne te seront d’aucune utilité dans ce tuto.

 

Etape 2 : A l’aide d’une scie sauteuse, découpe le panneau de bois de la même longueur que la face arrière du cadre. La largeur doit être plus petite de 5mm afin de faciliter le passage des rubans des médailles. Nous avons opté pour un panneau blanc qui servira donc de couleur de fond.

 

Etape 3 : Dispose de façon harmonieuse et si possible par ordre chronologique les médailles sur la plaque découpée.

 

Astuce : Si la place te le permet, tu peux ajouter une photo.

 

Etape 4 : Agrafe par derrière les rubans des médailles comme sur la photo.

 

Etape 5 : Pose la plaque avec les médailles agrafées, sur le dos du cadre et glisse les rubans sous la plaque.

 

Etape 6 : Place le cadre sur le tout et bloque au dos du cadre à l’aide des languettes en métal.

 

Le résultat :

Ton cadre à médailles est prêt à être exposé !

 

 

Si tu as reproduit ton cadre de médailles à l’aide de ce tuto ou bien si tu as tout simplement envie de nous montrer la façon dont tu mets en valeur tes médailles, n’hésite pas à nous envoyer ton résultat en message ou bien en commentaire sur le post Facebook associé. 🙂

En espérant que ce tuto ait allumé en toi la flamme du bricoleur !

A très vite !

Les Lapins Runners.

carottes

RUNNING LOWCOST #1 : Un week-end marathon à Florence

logo-firenze-marathonCiao gli amici !

J’ai l’impression que c’était hier que nous avons couru le marathon de Florence, et voilà que les inscriptions pour l’édition 2017 sont déjà ouvertes ! A vos agendas : il aura lieu le dimanche 26/11/17.

Saisissons tout de suite l’occasion de partager avec vous notre expérience à Florence, vous filer nos quelques bonnes adresses découvertes, et pourquoi pas vous donner envie d’y aller. Buon viaggio !

 

Où se loger ?

En bons lapins économes que nous sommes, nous optons systématiquement pour un airbnb, qui plus est plus flexbile et plus convivial qu’un hôtel.

Celui où nous avons logé est un airbnb à moins de 1 km du départ (Il duomo) avec possibilité de laver ses vêtements, utiliser la vaisselle/frigo/plaques de cuisson, cuisiner… Des aliments « de base » étaient même en accès libre (café, thé, céréales, biscuits, pâtes, huile, sel).

Notre chambre et les pièces communes étaient spacieuses, lumineuses et décorées avec soin. Des guides touristiques en plusieurs langues étaient à disposition.

Après le marathon, nous avons pu rentrer prendre une douche alors que notre check-out était à 10h00, ce qui était vraiment très appréciable.

2016-11-25-15-34-59

Notre Airbnb, Emir content

On vous a super bien vendu notre airbnb ? Allez, voici l’adresse.

 

Quoi visiter ?

Emir et moi ne sommes pas particulièrement friands de musées, bien que ces derniers soient très réputés à Florence. Quand nous sommes en voyage, nous aimons mieux nous balader dans le centre-ville, aller voir les monuments clés et nous promener dans les parcs (en gros, dès qu’il y a une tache verte sur une carte, on y va !).

Nous avons pu découvrir les incontournables vus de l’extérieur, à savoir :

  • le Duomo
  • la cathédrale de Santa Maria del Fiore
  • le palais Pitti
  • la basilique San Lorenzo
  • la basilique Santa Croce
  • la place de la République
  • et le célébrissime Ponte Vecchio

 

…en plus d’avoir, cela va sans dire, flâner pendant plus de deux heures à la Running Expo vendredi après-midi et d’avoir couru un petit footing samedi matin.

 

Où se restaurer ?

Outre la pasta party la veille que nous avons préparée nous-même de sorte à manger en quantité suffisante, nous avons fait la découverte de deux restos véganes.

Ces restos, nous les avons dénichés grâce au site internet génial happycow, qui répertorie les restos véganes, végétariens et veg-friendly dans le monde entier. Une véritable mine d’or, ce site !

Vendredi soir : repas cru chez #RAW, charmant petit local avec une déco « écolo » et nature à base de papier / carton et gingembre suspendu au-dessus des tables. Nous nous y sommes régalés.

Le local était très petit (capactié d’accueil de 4 personnes), nous vous recommandons de prendre à emporter.

Adresse : Via Sant’Agostino 11R

Tarifs : Comptez environ 8 € pour un plat

 

Samedi midi : Déjeuner chez Universo Vegano, la première franchise végane d’Italie où l’on peut savourer sandwichs, burgers, risotti, falafels de quinoa… Un délice !

Attenzione ! Le local est assez petit. Pour avoir une chance d’être assis, évitez les arrivées aux heures d’affluence (12h15-13h30)

Adresse: Via Pietrapiana 53 Rosso, Angolo Piazza dei Ciompi

Tarifs : Comptez environ 7 € pour un plat

 

Le marathon de Florence

florence-medaille

i coniglietti felicci !

Le marathon démarre à 8h30. A cette heure-ci, fin novembre, il ne fait pas spécialement chaud.

Petite particularité de ce marathon : la possibilité de se sustenter avant d’aller courir ! Fruits, gâteaux, thé, café… Il y a de quoi faire. Les personnes intolérantes au gluten ne sont pas laissés pour compte car il y a même un stand dédié avec des biscuits sans gluten.

Le parcours est agréable et nous permet de (re)découvrir les principaux monuments de la ville. Nous avons même la chance de traverser le fameux Ponte Vecchio ! Enfin, le centre-ville est très bien exploité sur les 6 derniers kilomètres, tout comme l’Arno (le fleuve traversant Florence) que nous longeons sur 9 bons kilomètres.

parcours-marathon-florence-2017

Le parcours du marathon en 2017

medaille-marathon-florence-italie

la medaglia !

L’ambiance était très sympa avec une bonne présence de supporters, sans pour autant être exceptionnelle (difficile de faire mieux qu’à Dublin !). Nous avons été encouragés à coups de « Dai dai dai ! » « Coniglietta, coniglietti ! ».

La médaille ne présente pas les caractéristiques des grandes (pas de couleurs, collier quelconque, coupe simpliste), mais j’étais tellement heureuse d’avoir fait sauter ce RP qu’une médaille de kermesse aurait presque fait l’affaire. 😉

 

La vidéo, c’est ici !

 

Combien ça coûte ?

L’hébergement : 30 €/nuit dans notre airbnb

L’inscription au marathon : de 40 € jusqu’à 90 € pour les dernières inscriptions (tarifs à confirmer)

Les déplacements : Compte tenu du fait que les vols Paris-Florence étaient excessivements chers, nous nous sommes déportés sur un Beauvais-Pise. Cela oblige à avoir recours aux navettes Paris<->Beauvais et Florence<->Pise. On préfère vous prévenir : cette solution, certes plus économique n’est vraiment pas la plus confortable.

  • Navette Paris-Bauvais : 29 € l’AR (durée : 1h15)
  • Vol Beauvais-Pise : 50 € l’AR (bien entendu, ce tarif n’est donné qu’à titre indicatif et peut évoluer)
  • Navette Pise-Florence : 17 € l’AR (avec les navettes « Ryanair Airport Bus » (durée : 1h10)

 

Si ce format de billet vous intéresse (ou pas d’ailleurs !) et si vous souhaitez à l’avenir connaître nos petites adresses de week-ends marathons à l’étranger, n’hésitez pas nous le faire savoir !

 

A presto gli amici !

I Coniglietti Runners.

carottes