Les Lapins ambassadeurs SKINS !

Puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous sommes ravis de vous annoncer notre nouvelle collaboration avec la célèbre marque de vêtements de compression SKINS.

Il y a un peu plus de deux ans, nous avions eu l’occasion de tester leurs collants, shorts et manchons de compression. Nous avons été et sommes toujours très satisfaits de la qualité des vêtements techniques la marque . En particulier moi, Emir. En effet les amis, très rares sont les cas où je prends le départ d’une course longue en portant autre chose que mon short-cuissard SKINS de type DNAmic Core Superpose Half Tight (à tes souhaits) qui coûte certes 90€, mais qui est totalement increvable et infaillible, ce qui me concerne. Je lui dois la préservation de mes cuissots de la brûlure interjambale qui est fatale à bien des coureurs, et ça, ça n’a pas de prix. En parlant de prix, à noter, pour la petite astuce, qu’en étant attentif, il y a des promos bien agressives qui popent de temps en temps ici (pour hommes).

Une chose entraînant une autre, nous voici désormais ambassadeurs de la marque !

Ambassadeurs, en quoi cela consiste ?

Ce partenariat à long terme va nous permettre de découvrir et de vous faire découvrir les nouveautés de chez SKINS, adaptées au running, en effectuer des tests et vous confier nos ressentis. Un peu comme je viens de le faire en intro, ou de manière bien plus précise, comme nous l’avions fait dans ce précédent billet.

Concrètement, il n’y a aucun échange financier dans ce partenariat, nous restons donc maître à 100% de notre avis et de nos publications. C’est pour nous un critère essentiel. Nous recevrons de temps en temps, sans périodicité précise, des produits de chez eux pour les essayer, faire des retours à la marque, et si le cœur nous en dit, vous en parler.

Ci-après, une image toute récente de Carole et moi-même sur l’UTMB avec un collant long pour Carole et mon short cuissard anti-effet moule-paquet.

Pour le détail, nous portons respectivement un collant 7/8 Tropical et un short-cuissard DNAmic.

L’histoire ne dit pas si c’est grâce à la compression SKINS que ces deux lapins sont venus à bout de cet UTMB. Bien qu’il soit fort probable que non, l’histoire ne le dit pas. Mais une chose est sûre, c’est qu’ils sont été soutenus dans tous les sens du terme.

A très bientôt !

(Notre petit doigt nous a dit qu’une vidéo allait sortir cette semaine :). Comment ça c’est pas trop tôt ?)

Les Lapins Runners.

carottes

 

RUNNING LOW COST #3 : Un week-end marathon à Copenhague

Hello les amis !

Nous avions écrit cet article il y a exactement un an alors que nous venions de boucler l’édition 2017 du marathon de Copenhague. Les aléas de la vie ont fait qu’il n’est jamais paru, resté tristement dans le placard virtuel, en compagnie de moult autres œuvres inachevées.

Ce n’est qu’après avoir consulté l’album photo de notre ami Gilles l’Arlequin, finisher de l’édition 2018 il y a de cela deux semaines, que nous avons décidé de le dépoussiérer. Car vous semblez friands de nos articles type week-end marathon à l’étranger spécial runner économe, nous vous avons décidé de vous en faire profiter. Un runner économe averti en vaut deux.

 se loger

Comme à notre habitude, notre choix d’hébergement se porte automatiquement sur les airbnb, réputés moins chers et plus conviviaux que les hôtels. On ne vous refait pas la chanson.

Le coût de la vie au Danemark étant très élevé (on s’approche dangereusement de la Suisse !), nous avons opté pour un logement au rapport qualité-prix intéressant, mais situé à plus de 3 km du départ du marathon.

C’est ainsi que nous avons séjourné le temps de notre week-end dans le airbnb de Helene. Chambre spacieuse, nombreux rangements à disposition, salle de bain spacieuse à partager avec nos hôtes, cuisine et emplacement frigo à disposition, et appartement impeccable de propreté. Nous vous le recommandons les yeux fermés !

Et pour ceux qui seraient intéressés, vous retrouverez l’annonce en cliquant ici.

Quoi visiter

En considérant les 6 lieux/curiosités suivant(e)s comme les must-see places de Copenhague, vous aurez à priori le temps pour voir/visiter le temps d’un week-end :

  • l’incontournable statue de la petite sirène où vous pourrez prendre l’incontournable selfie bien en règle. Cette petite sirène n’a pas grand chose d’impressionnant, peut-être à part le fait qu’elle arrive à faire venir des car entiers de touristes, en particulier d’Asie.
  • la citadelle de Kastellet : forteresse militaire en forme d’étoile et lieu de promenade, où nous avons pu assister par chance à un petit défilé d’une école militaire.
  • les jardins de Tivoli, l’un des premiers centres d’attractions au monde. Probablement un endroit parfait pour faire voler un drone !
  • le quartier alternatif de Christiania
  • le quartier Jægersborggade, dit le Brooklyn de Copenhague
  • le quartier de Nyhavn avec ses jolies maisons colorées

 

 se restaurer

Du fait du coût élevé de la vie au Danemark, nous nous sommes « cantonnés » à deux repas au resto durant notre week-end. Le premier n’étant pas mémorable (nous y avons mangé un houmous qui semblait être le même que celui qu’on trouve chez Auchan sauf que facturé au prix d’or), nous nous intéresserons davantage au second, à savoir :

The Organic Boho

Un petit café streetfood végane qui a tout de suite attiré notre attention par sa déco extérieure hippie. Nous y avons mangé un wrap au tarif de 89 DKK (12 €).

Crédit photo : Organic Boho

D’après mes souvenirs, notre assiette n’était aussi belle que celle de la photo mais le wrap était néanmoins très bon.

Adresse : Prinsessegade 23, 1422 København

 

Le marathon de Copenhague

A J+380 du marathon de Copenhague, je prends conscience que le parcours n’était pas remarquable car j’en ai très peu de souvenirs. En fait, j’ai plutôt en tête des à-côtés, à savoir :

Les points positifs :

  • le t-shirt technique Nike de qualité offert avant la course
  • les jets d’eau installées sur le parcours pour rafraîchir les coureurs
  • les pots de vaseline mis à disposition sur le parcours (quoi que la question de l’hygiène de la chose peut se poser, puisqu’il n’y avait pas de gants en plastique)

Les points négatifs :

  • les embouteillages sur le parcours (5e et 8e km) nous ayant contraints à marcher
  • des tronçons de la course parcourus deux fois

Rien de mieux qu’une vidéo pour vous plonger dans l’ambiance :

Combien ça coûte

L’hébergement : 160 € pour 2 nuits en chambre double airbnb

L’inscription au marathon : 

  • jusqu’à fin avril : 620 DKK (84 €)
  • à partir de début mai : 670 DKK (90 €)

Les déplacements :

  • En vous y prenant à l’avance (5 mois avant le marathon), vous pouvez vous en sortir très honorablement avec le prix du vol AR Paris CDG <-> Copenhague.
    Avec easyjet, nous avons déboursé la somme de 140 € pour deux personnes pour une arrivée vendredi en début d’après-midi et un retour dimanche soir.
  • Un trajet en métro aéroport de Copenhague-centre-ville : 36,00 DKK (4,8 €).

Attention, ne faites pas l’erreur d’acheter en avance votre billet pour votre retour. Contrairement aux tickets de métro parisien, le ticket de métro de Copenhague a une durée de validité limitée de 1h30. C’est la raison pour laquelle il ne se composte pas.

Le montal total pour un séjour de 2,5 jours-2 nuits pour un couple de marathonien (hors frais de repas) s’élève ainsi à environ 493 €.

 

Les amis, même si l’article n’est plus tout frais, nous espérons qu’il vous aura donné un bon aperçu de ce que vous pouvez attendre du marathon de Copenhague.

Nous nous retrouverons sur notre prochain marathon Marne et Gondoire le 10 juin prochain.

A très bientôt, et d’ici là comme d’habitude, KIFFEZ LA VIE !

Les Lapins Runners

carottes